Non classé

Festivals en Mouvement : les chiffres de l’enquête mobilité dévoilés, en route vers des expérimentations

Le 31 janvier  dernier, plus de 100 personnes ont suivi le webinaire de présentation de la grande enquête nationale sur la mobilité des publics et des équipes de festivals, réalisée par la coopérative de sciences humaines et sociales appliquées Sociotopie pour le projet national Festivals en mouvement.

Lancé en 2022, ce projet porté par le collectif R2D2 * s’est donné comme objectif de réduire l’empreinte environnementale liée à la mobilité des publics et équipes de festivals. Pour ce faire, une première phase indispensable d’étude des pratiques de mobilité a pu être menée auprès des 50 festivals partenaires entre avril et octobre 2023.

Les 13 900 réponses exploitables obtenues et les 150 personnes interrogées en entretien de rue pour des données qualitatives ont fait ressortir quelques enseignements.

  • La voiture thermique représente la part largement majoritaire des mobilités des publics et des équipes pour se rendre au festival (59,2%), suivie par le train (13,7%) et la marche (7,6%).
  • Parmi les personnes venant en voiture, le covoiturage informel est majoritaire (83,7%), et “l’autosolisme” est plus présent dans les trajets des équipes (38%) que des publics (10,7%).
  • Les équipes viennent en majorité en voiture (51,2%) mais utilisent plus le vélo ou la marche que les publics car leur hébergement est plus proche.
  • La praticité (autonomie et liberté de mouvement) est le principal facteur du choix de mobilité (32,7%), suivi par le fait de ne pas avoir d’autre choix (26,1%) et la rapidité (16,1%) ;
  • La majorité des publics et équipes affirme que l’engagement environnemental d’un festival joue dans leur choix d’y aller ou d’y travailler (56%).
Extrait de la restitution des résultats de l’enquête

Cette étude a également mis en avant des facteurs explicatifs de ces choix de mobilité :

  • la dissonance cognitive existante chez les personnes interrogées, entre leur sensibilité aux enjeux écologiques et leurs pratiques de mobilité dans le cadre des loisirs,
  • le poids de l’habitude qui influence les comportements de mobilité, expliqué en partie par l’importance de la charge mentale et du “capital mobilité”,
  • le poids des représentations sociales, qui jouent dans la perception de la voiture comme symbole de liberté, dans l’opposition entre transport individuel et transport collectif (sécurité, liberté / insécurité, promiscuité),
  • l’influence de la localisation du festival sur l’intermodalité et les modes de déplacement utilisés : localisation urbaine ou rurale, présence ou non d’aménagements sécurisés, présence d’un camping,
  • l’influence des offres de transports disponibles autour du festival.

En route vers les expérimentations

Ces données vont permettre d’enrichir les travaux à venir et plus particulièrement les expérimentations imaginées lors du marathon créatif des 6 et 7 décembre dernier à Rennes. En effet, c’est lors de deux journées intenses de travail collaboratif que les festivals partenaires du projet ont élaboré des pistes d’actions, dont 4 ont été retenues pour bénéficier d’un accompagnement de R2D2 :

Favoriser et inciter à l’utilisation du vélo
L’insécurité, les intempéries et le manque d’infrastructures adaptées sont autant de facteurs qui font du vélo un des derniers modes de déplacement pour se rendre en festival. Plusieurs actions sont à imaginer pour inciter les publics à arborer leurs deux-roues !

Favoriser et inciter la pratique du covoiturage
Seulement 3 % des personnes qui pratiquent le covoiturage passent par une plateforme. Comment, en tant qu’organisateur, favoriser ce mode de déplacement sans développer une énième application ? Ce kit clé-en-main à destination des festivals aura pour objectif de faciliter ce mode de déplacement.

Communiquer auprès des publics
Comment impulser une démarche de changement lorsqu’on ne connaît pas l’impact de son mode de déplacement ? Cette campagne d’information permettra aux publics de faire des choix éclairés quant à leurs modes de transport et se tourner plus facilement vers les mobilités douces.

Collaborer avec les acteurs du territoire et de la mobilité
Comment convaincre et mobiliser les collectivités et acteurs de la mobilité pour développer des offres de mobilités décarbonées et adaptées ? Cette  démarche s’appuiera sur des temps de concertation et de rencontres à l’occasion de festivals pour favoriser l’inter connaissance des enjeux et contraintes de chacun et imaginer ensemble de nouvelles offres.

Les 50 festivals en mouvement planchent sur ces sujets depuis le 19 février 2024 dans le cadre de groupes de travail mensuels.


* Festivals en mouvement est porté par R2D2, le collectif des réseaux régionaux d’accompagnement au développement durable des événements. Il rassemble 10 structures et couvre 9 régions : COFEES en région PACA, le Collectif des festivals en Bretagne, Elémen’terre en Occitanie, Eco-Manifestations Alsace et EMeRGE en région Grand-Est, Grand Bureau en Auvergne-Rhône-Alpes, le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire, et le REEVE en Pays de la Loire, le RIM en Nouvelle-Aquitaine, Norma en Normandie, Haute-Fidélité dans les Hauts de France.

Ce projet est soutenu par la Banque des territoires dans le cadre du fonds France 2030.

S’inscrire à notre lettre d’info

Agenda des événements

◄ Préc

avril 2024

Suiv. ►
lunmarmerjeuvensamdim

1


2


3


4


5


6


7


8


9

Atelier thématiqu...

10


11


12


13


14


15


16


17


18


19


20


21


22


23

Atelier thématiqu...

24

Formation Civique...

25


26


27


28

Eco-régie sur l&#...

29


30